Comment ├ętablit-on un testament ?

Vous pouvez établir un testament en bonne et due forme lorsque vous êtes âgé de plus de 16 ans et que vous êtes « sain d’esprit ». Les personnes de moins de 18 ans ne peuvent disposer que de la moitié de leur patrimoine dans leur testament. Le testament règle principalement la distribution de la succession. Mais plusieurs autres aspects peuvent être réglés par le testament, comme par exemple la tutelle des enfants mineurs.

On distingue trois types de testament :

  1. Le testament authentique : est établi par votre notaire en présence de deux témoins ou d’un second notaire. Ce testament offre de nombreux avantages. Votre notaire veille à ce que vos dernières volontés soient formulées clairement et fait enregistrer le testament au Registre Central des Dispositions de Dernières Volontés (C.R.T). Vous êtes donc certain que le testament ne sera jamais perdu et que personne ne contestera qu’il s’agit bien de votre testament.
  2. Le testament olographe : est entièrement établi, daté et signé de votre main. Il présente des avantages, puisqu’il ne nécessite pas de témoins et que son établissement est gratuit. Mais le testament olographe présente également des désavantages : vous devez veiller vous-même à ce que vos dernières volontés soient formulées sans équivoque possible. L’authenticité, la date et les circonstances dans lesquelles le testament olographe a été établi peuvent donner lieu à contestation. Dès que la signature ou l’écriture est contestée, le testament ne peut prendre effet tant que le juge ne s’est pas prononcé définitivement à son sujet. Le testament olographe ne doit pas être enregistré. Mais sans enregistrement, vous risquez que le testament se perde ou qu’il soit détruit. Pour éviter cela, vous pouvez, via votre notaire, faire enregistrer un testament olographe au C.R.T.
  3. Le testament international : est établi par vous-même ou un tiers et remis en présence de deux témoins à votre notaire. Il a la même force probante qu’un testament authentique et est conservé par votre notaire. Le testament international est surtout utile lorsque l’un des éléments du testament dépasse le cadre national, lorsque vous possédez par exemple des biens immobiliers à l’étranger.

Pour déterminer le type de testament le plus intéressant pour vous :
consultez votre notaire !